La série télé Les Témoins s’ancre dans le Nord-Pas-de-Calais du littoral au fort rural

La série télé Les Témoins s'ancre dans le Nord-Pas-de-Calais du littoral au fort rural

Pas de panique, Audrey Fleurot, la flamboyante rousse d’Engrenages et d’Intouchables, n’a pas trucidé Thierry Lhermitte pour prendre sa place. Le principe de la série à succès de France 2 (4,8 millions de spectateurs en moyenne, avec des pointes à 6 millions) est précisément de changer de « guest star » à chaque saison
. Ou plutôt de personnage. L’énigme de la saison 1 étant résolue, place à un nouveau mystère, tout aussi terrifiant.

« Thriller nordique »

«
L’atmosphère reste la même, mais l’affaire est très différente, résume Hervé Hadmar, le réalisateur et coscénariste. Dans un même bus, on retrouve quinze hommes morts, congelés. C’est le principe du thriller nordique. Un crime un peu étrange, prétexte pour découvrir des personnages.
» C’est ce qui a intéressé Audrey Fleurot : «
Je joue une femme amnésique dont on ne sait pas si elle est gentille ou méchante. Elle-même ne le sait pas et elle enquête sur elle-même.
»

L’héroïne des Témoins, aussi, se livrera davantage : «
La femme flic que je joue est passionnée, obsessionnelle et pointilleuse, détaille Marie Dompnier, qui incarne Sandra Winckler. Elle est terrifiée par le fait de ne pas contrôler les choses et par la perte de l’être aimé. On va aussi la suivre dans sa vie personnelle.
»

96 jours de tournage

Jusqu’au dénouement de la saison 2 qui aura pour cadre le Fort Pierquin, près de Lille, dont la carcasse de brique déchiquetée se noie dans la verdure, en rase campagne. «
C’est un décor très important, qui impacte l’image et l’issue de l’histoire
», note Marie Dompnier.

Hormis cinq jours en Normandie, l’essentiel du tournage se déroule dans la région. Le producteur, Cinétévé, et le coproducteur, Pictanovo (Région), n’ont pas lésiné sur les moyens : 96jours pour mettre la saison en boîte ! Après le bassin minier et le centre d’entraînement du LOSC, Berck, Le Portel, Le Touquet seront visités à compter de la semaine prochaine, puis Lille fin mai et en juillet, sans oublier Lens et Tourcoing. Dans cette affaire, les Hauts de France sont plus que simples témoins.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *