Verglas , six accidents et de nombreuses chutes restez vigilants!

Verglas , six accidents et de nombreuses chutes restez vigilants!

Au réveil, on a cru qu’on allait y échapper : -2°C mais un froid sec, et pas de givre sur le pare-brise. Cela n’a pas duré. Vers 11 heures, depuis les fenêtres de nos bureaux de Valenciennes, on a vu des parapluies surgir, des piétons se muer en patineurs à glace sur les trottoirs, et les raclettes sortir pour dégivrer les vitres.

Vers 14 heures, la pluie s’était arrêtée, mais les plaques de verglas avaient loin d’avoir disparu.

La conductrice d’une voiture a quitté la route, à l’entrée de Noyelles-sur-Selle, samedi matin. La chaussée était verglacée et très glissante.

L’accident le plus notable de la matinée, dans le Valenciennois, est survenu à Noyelles-sur-Selle
 : une conductrice a perdu le contrôle de sa Peugeot 306 sur la route menant de Douchy à Noyelles-sur-Selle. Blessée, elle a été transportée à l’hôpital par les pompiers de Douchy-les-Mines et de Denain, aidés par la gendarmerie de Bouchain.

Autre accident, peu de temps après, à Saint-Saulve, sur la D935, devant Vallourec, impliquant deux voitures. Le choc a fait cinq blessés, dont un passager qu’il a fallu désincarcérer. Les pompiers de Valenciennes et d’Anzin, le SMUR de Valenciennes et la police étaient sur place.

Les sapeurs-pompiers du secteur sont également venus en secours à quatorze piétons qui sont tombés sur la chaussée glissante, nous a indiqué un officier du CODIS (centre opérationnel départemental d’incendie et de secours).

Si les services du Département et la plupart des municipalités ont salé les grands axes, c’est plus compliqué sur les routes secondaires. Ainsi, un conducteur témoignait avoir failli partir dans le décor alors qu’il « 
roulait à 40 km/h
 » vers Sebourg.

Même constat à Denain où les rues secondaires de la ville ainsi que certains parkings de magasins (on pense notamment à la zone Cail) se sont transformés en patinoire. Pourtant, dès 7 heures, six agents communaux étaient sur le pont (à pied ou grâce à une saleuse installée sur un tracteur) pour saler les entrées de bâtiments publics (commissariat, Poste, mairie, etc.), déversant une palette complète (soit environ 300 kilos de sel). Une entreprise privée a également salé les axes principaux de la ville, au point d’ailleurs de former une fine couche blanche donnant l’illusion de… la neige.

Même les hockeyeurs craignent la glace. Les Diables rouges de Valenciennes annonçaient en début d’après-midi le report du match Reims – Valenciennes de ce soir : « Les conditions météo se sont dégradées durant les dernières heures et au vu des accidents liés au verglas, les Diables Rouges ont demandé et obtenu le report de ce match. La sécurité passe avant tout. »

Le niveau de vigilance était maintenu dans la nuit de samedi à dimanche, plus que jamais, prudence sur les routes. Différez votre départ si vous le pouvez.

Leave A Reply