Les Floralies de Gand , la verdure envahit la ville

Les Floralies de Gand , la verdure envahit la ville

Le quartier culturel de Gand est en ébullition. Jusqu’au 1er mai, il accueillera la 35e édition des Floralies, une exposition de fleurs et de plantes mondialement reconnue. La ville s’apprête à accueillir plus de 10 000 personnes. Pour l’occasion, des chapiteaux ont été dressés un peu partout dans le quartier. À l’intérieur, des azalées, des black widows, des bonsaïs’ Au total, la visite s’étend sur quatre hectares, à travers quatre sites répartis autour du musée des Beaux-Arts.

Jardins du monde

Au fil du parcours, les ambiances se succèdent. Cette année, les Floralies misent sur l’éclectisme pour séduire, bien que la grande majorité des 350 exposants de l’exposition soient belges.

Le temps d’une balade de cinq kilomètres dans la ville, les visiteurs se laissent emporter tantôt par la quiétude d’un jardin japonais, tantôt par la frénésie d’un jardin citadin. «
L’objectif c’était d’apporter de la verdure et de l’originalité en ville. Apporter de la verdure, c’est donner un peu d’âme à la ville
», explique Michel Vermaerke, président de la société Floralien, organisatrice de l’événement.

Entre architecture et verdure

La visite avance et les novices se laissent bercer par les explications des guides. Ils s’engouffrent dans l’impressionnante caserne Léopold. Un bâtiment aux allures de château, abritant une partie de l’administration de la ville et un lycée.

Pour l’occasion, des allées de fleurs, des mobiles géants et des palmiers y sont installés. Une vague de couleur qui tranche avec le gris des murs. Pour parfaire le décor, une terrasse avec quelques tables se dressent autour d’un food-truck. Quelques personnes s’y attablent, le temps de reprendre des forces avant de repartir.

Et la suite vaut le déplacement. Après trois ou quatre kilomètres, les courageux atteignent enfin le clou du spectacle.

Le plafond de Saint-pierre

Dans l’église Saint-Pierre, tous les yeux sont rivés vers le plafond. «
C’est magnifique !
», s’exclame une touriste française. À une dizaine de mètres du sol, au-dessus de la nef, un gigantesque lustre, fait de guirlandes et de roses, est accroché. L’un des chefs-d »uvre de cette exposition réalisé par l’un des trente-cinq artistes floraux selectionnés pour les Floralies.

Et pour les choisir, rien n’est laissé au hasard explique un responsable de Floralien : «
On fait le tour des expos pour prendre les meilleurs . C’est un événement planétaire, exposer ici c’est une belle opportunité.
»

Un événement planétaire qui n’est pas à la portée de toutes les bourses : pour la visite, il faut compter 32 euros minimum’

Informations pratiques

– Dates
: jusqu’au 1er mai.

– Tarifs
: 35 jusqu’au 24 avril puis 32 9,50 pour les entrées tardives. Tarifs jeunes sur le site : www.floralien.fr

– Horaires : 8 h – 22 h

– Adresse : Fernand Scribedreef 1, 9000 Gent, Belgique

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *