Les effets incertains de la prime à l’embauche dans les PME

Les effets incertains de la prime à l'embauche dans les PME

Le dispositif d’aide a rencontré un gros succès 1,1 million d’employeurs ont demandé à en bénéficier , mais son impact sur les emplois créés reste difficile à mesurer, d’après une étude de l’Insee.

Le Monde
| 29.12.2016 à 18h00
Mis à jour le
30.12.2016 à 06h40
|

Par Bertrand Bissuel

La prime à l’embauche accordée depuis la mi-janvier aux petites et moyennes entreprises (PME) a-t-elle permis de créer des emplois ‘ C’est possible, mais rien ne permet de l’affirmer avec certitude. Voilà, en substance, la conclusion mi-figue mi raisin à laquelle aboutit l’Insee, dans une étude publiée jeudi 29 décembre. Elle jette une ombre sur la communication du gouvernement, très laudative à propos de cette mesure.

Le dispositif en question a été mis en place dans le cadre d’un plan annoncé en début d’année par François Hollande. Il consiste à verser chaque trimestre 500 euros (maximum) sur deux ans (au plus) pour toute personne embauchée, à condition que son salaire soit inférieur ou égal à 1,3 smic.

Lire aussi :
 

Nouvelle baisse du chômage en novembre

L’aide a rencontré un gros succès, puisque environ 1,1 million d’employeurs ont souhaité la percevoir, d’après le ministère du travail. Près de 54 % des recrutements en CDD d’au moins six mois et 36 % des embauches en CDI en « ont bénéficié », selon l’étude de l’Insee, qui souligne que ces « taux de recours » sont calculés sur tous les contrats, y compris ceux qui ne peuvent pas entrer dans le dispositif (la rémunération étant supérieure à 1,3 smic). Autrement dit, les pourcentages seraient plus élevés si le nombre de primes était rapporté aux seuls contrats payés à hauteur de 1,3 smic ou moins.

Coup de pouce

Quoi qu’il en soit, l’engouement a été réel, en particulier dans les très petites entreprises (TPE) de moins de dix personnes : 77 % des embauches effectuées par celles-ci, sous la forme de CDD d’au moins six mois, en ont bénéficié.

Toutefois, l’impact de la prime se révèle incertain. Elle « ne semble pas avoir eu d’effet facilement interprétable sur les [recrutements] en CDI », écrit l’Insee. En revanche, le nombre de nouveaux CDD d’au moins six mois s’est accru plus vite « dans les entreprises de moins de 250 salariés (‘) que dans les plus grandes [qui ne sont pas éligibles au dispositif] ». Y a-t-il une relation de cause à effet ‘ Difficile à dire, répond l’Insee, car les employeurs qui avaient le droit de recevoir ce coup de pouce financier « ont pu être sensibles aux conditions conjoncturelles favorables ».

L’Insee a tenté, de ce fait, d’identifier un « effet propre à la prime » en se focalisant « sur les entreprises qui sont proches du seuil d’éligibilité », légèrement en dessous et légèrement au-dessus de 250 personnes. Il en a conclu qu’il y avait des écarts entre sociétés éligibles et sociétés non éligibles, mais qu’ils « sont trop faibles pour que l’on puisse les attribuer à un effet propre à la prime ». La mesure, ajoute l’étude, a « peut-être » une incidence « sur les embauches dans les entreprises de taille plus petite, mais il est difficile de se prononcer sans hypothèses supplémentaires ».

Lire aussi :
 

Le smic augmentera de 0,93 % en 2017, sans « coup de pouce »

Ce constat confortera les tenants de la thèse selon laquelle le dispositif crée un effet d’aubaine, leur argument consistant à dire que des entreprises ayant touché l’aide auraient, de toute façon, étoffé leurs effectifs, même si la mesure n’avait pas été prise.

D’autres enquêtes conduites antérieurement parviennent à des résultats différents de ceux de l’Insee. En août, la direction du Trésor avait diffusé une note disant que la prime pourrait, in fine, contribuer à créer quelque 60 000 emplois supplémentaires en 2016 (estimation faite avant l’annonce de la prolongation du dispositif par François Hollande, en juin). L’institut de conjoncture COE-Rexecode aboutit à un résultat guère éloigné (50 000 créations de poste). Difficile, dans ce contexte, de se faire une religion.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *