Le  has-been  Scott Baio star malgré lui de la convention républicaine

Le  has-been  Scott Baio star malgré lui de la convention républicaine

Lors de la dernière convention républicaine, Clint Eastwood s’était couvert de ridicule en discutant sur scène avec une chaise vide. Au moins, le candidat Mitt Romney avait-il réussi à attirer un monstre sacré du cinéma américain. Le controversé Donald Trump devra lui se contenter de Scott Baio, l’inoubliable Chachi de Happy Days et garçon au pair de Charles s’en charge.

L’acteur a été l’une des rares personnalités à soutenir publiquement le milliardaire, osant même poser, en caleçon, avec des chaussettes à l’effigie du candidat républicain. Sur son compte Twitter, où il critique avec gourmandise Hillary Clinton, sa photo de profil le montre pouce levé aux côtés de Donald Trump.

Le problème, c’est que le succès de Scott Baio n’a pas survécu à la fin des années 1980. Alors quand il a annoncé lui-même sur Fox News que Donald Trump lui avait personnellement demandé d’intervenir lors de la convention, Twitter s’est déchaîné.

« Twitter parle de Scott Baio. Je pensais qu’il était mort mais en fait, il parlera à la convention républicaine, ce qui est bien pire », s’est moquée la comédienne Grace Parra.

Un journaliste du Daily Beast s’est senti obligé de rappeler que son dernier projet en date était sur la liste des pires films de l’histoire du site spécialisé IMDB.

Employé de fast-food

« La convention républicaine sera la première apparition télévisée de Scott Baio en vingt-huit ans », a raillé un autre twitto. Les réseaux sociaux imaginent l’ancienne star en employé de fast-food ou d’un magasin d’électro-ménager. « Scott Baio regarde pensivement à travers la fenêtre. Je savais que ce jour viendrait, dit-il en enlevant son uniforme Taco Bell », écrit @Adar79Angie. « C’est vraiment super gentil de la part de son boss à Radio Shack de lui laisser du temps libre pour partir à Cleveland à la dernière minute », plaisante @tbogg, sûr que la chaise de Clint Eastwood n’était pas disponible cette semaine.

Mais Scott Baio a aussi ses défenseurs. Parmi eux, @Sweetatertot, qui compare le statut des conservateurs à Hollywood à celui des Juifs dans l’Allemagne de 1933, tout en félicitant l’acteur de ne pas se laisser intimider par la « tyrannie libérale ».

Les piques virtuelles ne se limitent pas au comédien. Les difficultés du Parti républicain à réunir un plateau de choix sont aussi la cible des réseaux sociaux. Selon le New York Times, le milliardaire de la Silicon Valley, Peter Thiel, et Dana White patron de l’UFC, le championnat de MMA, un sport de combat très populaire , seront présents à Cleveland. Mais pour @Chewie525, passer de Clint Eastwood à Scott Baio dit beaucoup sur l’état actuel du Grand Old Party (GOP).

La liste des invités à la convention démocrate, qui se tiendra du 25 au 28 juillet à Philadelphie, n’a pas encore été officialisée, mais des rumeurs annoncent la présence de Lady Gaga et Lenny Kravitz. Une certitude : deux présidents américains s’exprimeront sur la scène du Wells Fargo Center : Barack Obama et Bill Clinton.

Leave A Reply