François Hollande relance le projet de TGV Poitiers-Limoges jugé trop cher par le Conseil d’Etat

François Hollande relance le projet de TGV Poitiers-Limoges jugé trop cher par le Conseil d'Etat

Le président de la République, François Hollande, a relancé samedi 8 octobre à Brive le projet de Ligne à grande vitesse (LGV) entre Poitiers et Limoges, en déclarant lors de son déplacement en Corrèze : « Il ne faut pas perdre l’idée de la LGV. Le ministre des transports a ouvert une consultation et va nommer très rapidement une autorité pour remettre l’ensemble du sujet au clair et pour que nous puissions présenter une solution. »

« Si on fait une infrastructure, ce n’est pas toujours pour qu’elle soit rentable »

Le Conseil d’État avait annulé en avril le décret de 2015 déclarant d’utilité publique la LGV Poitiers-Limoges, invoquant des « insuffisances » de l’évaluation économique et sociale, et des inconvénients qui « l’emportent » sur les avantages. En octobre 2014, le projet avait déjà été épinglé par la Cour des comptes, qui doutait, notamment, de la possibilité « d’assurer une rentabilité socio-économique même minimale à la LGV Poitiers-Limoges ».

Lire aussi :
 

Le futur TGV Poitiers-Limoges, nouveau grand projet inutile

« Nous devons essayer de tenir compte des arguments du Conseil d’Etat. Le poids financier paraissait exorbitant par rapport à la rentabilité. Si on fait une infrastructure, ce n’est pas toujours pour qu’elle soit rentable financièrement. C’est aussi parce qu’elle obéit à une logique d’aménagement du territoire » , a estimé François Hollande, qui préconise de « mieux armer le dossier sur le plan financier et faire en sorte de nous prémunir d’une nouvelle annulation ».

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *